FAQ MongoDBConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 1, nombre de questions : 331, dernière mise à jour : 18 décembre 2016  Ajouter une question

 

Cette FAQ a été réalisée à partir de la documentation officielle de Mongodb, des questions fréquemment posées sur les forums NoSQL Developpez.com et de l'expérience personnelle des auteurs.

Nous tenons à souligner que cette FAQ ne garantit en aucun cas que les informations qu'elle propose sont correctes. Les auteurs font leur maximum, mais l'erreur est humaine. Cette FAQ ne prétend pas non plus être complète. Si vous trouvez une erreur, ou que vous souhaitez nous aider en devenant rédacteur, lisez ceci.


SommaireLe Shell mongo (5)
précédent sommaire suivant
 

Si vous finissez une ligne par une parenthèse ouverte ('('), une accolade ouverte ('{'), ou un crochet ouvert ('['), puis que les lignes suivantes commencent par des points de suspension ('...') jusqu'à ce que vous rencontriez la parenthèse fermante correspondante (')'), l'accolade fermante ('}') ou le crochet fermant (']'), le shell mongo attend la parenthèse fermante, accolade fermante, ou le crochet fermant avant d'évaluer le code, comme dans l'exemple suivant :

Code c++ : Sélectionner tout
1
2
3
4
> if ( x > 0 ) { 
... count++; 
... print (x); 
... }
Vous pouvez quitter le mode de continuation de ligne si vous insérez deux lignes blanches, comme dans l'exemple suivant :

Code c++ : Sélectionner tout
1
2
3
4
> if ( x > 0 ) { 
... 
... 
>

Mis à jour le 11 décembre 2016

Vous pouvez utiliser la méthode db.getSiblingDB() pour accéder à une autre base de données, comme dans l'exemple suivant, qui accède d'abord à la base de données test et ensuite à la base de données sampleDB :

Code javascript : Sélectionner tout
1
2
3
use test 
  
db.getSiblingDB('sampleDB').getCollectionNames();

Mis à jour le 11 décembre 2016

Le shell mongo supporte les raccourcis clavier. Par exemple :

  • Utilisez les touches fléchées haut/bas pour faire défiler l'historique des commandes. Voir la documentation de .dbshell pour plus d'informations sur le fichier .dbshell.
  • Utilisez <Tab> pour autocomplétion ou pour lister les possibilités de complétion, comme dans l'exemple suivant, qui utilise <Tab> pour compléter le nom de méthode commençant par la lettre 'c' :

Code c++ : Sélectionner tout
db.myCollection.c<Tab>
  • Parce qu'il existe beaucoup de méthodes de collections qui commencent par la lettre 'c', la touche <Tab> va toutes les lister.

Pour une liste complète de raccourcis, voir Raccourcis clavier du shell.

Mis à jour le 11 décembre 2016

Nouveau dans la version 1.9.

Vous pouvez modifier l'invité du shell mongo en configurant la variable prompt. Cela rend possible l'affichage d'informations supplémentaires dans l'invité.

Configurez la variable prompt à n'importe quelle chaîne ou code JavaScript arbitraire qui retourne une chaîne, comme dans les exemples suivants.

  • Configurez l'invité du shell pour afficher le nom de l'hôte et de la base de données :

Code javascript : Sélectionner tout
1
2
var host = db.serverStatus().host; 
var prompt = function() { return db+"@"+host+"> "; }
  • L'invité du shell mongo devrait maintenant refléter les changements :

    Code text : Sélectionner tout
    test@my-machine.local>
  • Configurez l'invité du shell pour afficher les statistiques de la base de données :

    Code javascript : Sélectionner tout
    1
    2
    3
    var prompt = function() { 
                    return "Uptime:"+db.serverStatus().uptime+" Documents:"+db.stats().objects+" > "; 
                 }
  • L'invité du shell mongo devrait maintenant refléter les changements :

Code text : Sélectionner tout
Uptime:1052 Documents:25024787 >
Vous pouvez ajouter le code pour l'invité dans le fichier .mongorc.js pour configurer l'invité chaque fois que vous démarrez le shell mongo.

Mis à jour le 11 décembre 2016

Vous pouvez utiliser votre propre éditeur dans le shell mongo en définissant la variable d'environnement EDITOR avant de démarrer le shell mongomongo. Une fois dans le shell , vous pouvez modifier avec l'éditeur spécifié en tapant edit<variable> ou edit<fonction>, comme dans l'exemple suivant :

  • Configurez la variable EDITOR en ligne de commande :

    Code : Sélectionner tout
    EDITOR=vim
  • Démarrez le shell mongo :

    Code : Sélectionner tout
    mongo
  • Définissez une fonction myFunction :

    Code : Sélectionner tout
    Function myFunction(){}
  • Modifiez la fonction en utilisant votre éditeur :

    Code : Sélectionner tout
    edit myFonction
  • La commande devrait ouvrir vim en mode édition. N'oubliez pas d'enregistrer les modifications.
  • Tapez myFunction pour voir la définition de la fonction :

    Code : Sélectionner tout
    myFonction
  • Vous devriez voir les modifications enregistrées après édition :

Code javascript : Sélectionner tout
1
2
3
function myFunction() { 
    print("This was edited"); 
}

Mis à jour le 11 décembre 2016

Proposer une nouvelle réponse sur la FAQ

Ce n'est pas l'endroit pour poser des questions, allez plutôt sur le forum de la rubrique pour ça


Réponse à la question

Liens sous la question
précédent sommaire suivant
 

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2020 Developpez Developpez LLC. Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents et images sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.